Plein phare sur une “Designer Hair Couture» qui sculpte le cheveu

lors que la mode Afro des années 70 revient aujourd’hui ous l’appellation ‘Nappy’ toute empreinte de revendications, Murielle Kabile fomente sa révolution.
Murielle Kabile, c’est cette jeune martiniquaise riche en arts et en culture. Les reminiscences de son enfance l’ont conduite à se coiffer elle-même, dès son plus jeune âge, puis ses copines, Elle adorait changer de tête, ce qui a toujours symbolisé son appartenance pour la création. Murielle baigne dans l’anticonformisme et, pour elle, la haute couture et la haute sont un manifeste. Alors Murielle étudie et ressort diplômée en couture spécialisée dans le cuir puis un brevet professionnel styliste-visagiste- De là elle commence a s’epanouir, ses créations sculpturales hissent la coiffure au rang de ‘haute coiffure’. Mieux encore, elle irnagine, à la surprise de tous, un style couture en habillant le corps de cheveux. IJn art sculptural en tout point qui ne tardera pas a attirer l’attention sur ce nouveau luxe vestimentaire empreint de sensualité.
Lentement mais sûrement„ elle organise des défilés, des expos, ces créations adoubées par une clientèle très cosmopolite résonnent dans le cercle très fermé, des ‘fashion weekss et des galeristes.
La hair sculpture émeut et fascine chez Murielle Kabile
Chantre du détail, elle tisse, natte, noue, tresse, colore et décolore le cheveu. Des chefs d’oeuvres faits a partir de cheveux naturels ou synthétiques oscillant entre maîtrise technique et fustigeant par la même ostentatoire. La fibre capillaire est une source intarissable d’inspiration pour la ‘hair designer’ qui crée des sculptures multiples à l’infini La Hair Styliste conceptualise, brode, découpe, ennoblit, coud parfois à rnerne le corps, ses creations sur les mannequins pour donner la touche finale. Ce brillant exercice de design empreint de fluidité délicate en plus d’être chic lui ouvre les marches du festival de Cannes. Ce mélange détonant de genres, tantôt lisse, tantôt afro ou tressé habillant le corps est une vraie audace creative et esthétique.
Sa vie cosmopolite est une source d’inspiration
Artiste avant-garde au répertoire varié et reconnu outre-Atlantique, Murielle Kabile fait une incursion remarquée à la Fashion Week de cette année. Chaque création témoigne d’une extraordinaire vitalité, d’un travail méticuleux, garant d’un tissage artisanal qui confère a ses sculptures une qualité unique. Exquisément féminine
Aujourd’hui Murielle peut s’enorgueillir car ses collections à fort caractère et parfaitement abouties ont été exposée à la prestigieuse galerie d’art Bernard Dulon ou ses créations ont, une fois de plus, tenu autant de la performance artistique que de la sculpture. Gageons que Murielle Kabile continue à bousculer les frontières de l’audace et à briller sur le panthéon des arts.
Pourfendeuse avérée de tous ceux qui font de la coiffure et qui forment sans diplôme, elle monte au creneau en encourageant tous ces gens, comme les jeunes d’ailleurs, de faire des études, de ne pas chercher la facilité en se lançant dans la vie active rien que pour gagner de l’argent et sans technique. Elle soulève le problème récurrent du plagiat dont elle est victime et insiste là-dessus: le talent doit s’accompagner d’une certaine technicité et demande beaucoup d’efforts personnels.
Article de Karine Linord.